Notre Forum

25 novembre 2018

Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 10:52





 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 10:56


[size=30]Après le succès des communales, Groen veut mettre du vert rue de la Loi


BELGA Publié le samedi 24 novembre 2018 à 18h54 - Mis à jour le samedi 24 novembre 2018 à 18h55

[/size]


26



Groen et Ecolo ambitionnent de former la premier groupe à la Chambre après les élections fédérales de mai prochain, a affirmé samedi la présidente des écologistes flamands, Meyrem Almaci, lors d'un événement du parti à Gand.
Groen organisait ce samedi une journée pour tous ses membres qui ont été élus aux niveau communal ou provincial en octobre.
PUBLICITÉ

[size]
"Nous sommes passés de 308 à 598 élus, présents dans plus de 200 conseils communaux, dans la majorité de 9 des 15 villes principales et incontournables dans la capitale, tout en étant le parti le plus paritaire", s'est félicitée la présidente, qui a évoqué un "succès historique".
Les écologistes veulent voir ce mouvement se poursuivre en 2019. Mme Almaci a insisté auprès de ses camarades sur la nécessité d'aller chercher les citoyens qui ont perdu toute foi en la politique ou qui se sont tournés vers les "extrêmes".
"Ce gouvernement se comporte comme une bande de pickpockets dans le train. Ils détournent votre attention avec des histoires telles que le pacte de l'ONU, sur lequel ils n'avaient rien à dire depuis deux ans, mais dans votre dos ils vous trompent et les factures continuent d'augmenter", a fustigé la présidente.
Mme Almaci a encore dénoncé l'utilisation faite par le gouvernement des débats sur l'identité. "Nous n'avons pas peur d'en parler, mais nous y voyons un moyen d'émancipation et non de division." Pour la présidente de Groen, le secrétaire d'Etat à l'Asile Theo Francken "organise lui-même la crise plutôt que de gouverner".[/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 10:58



Ce dimanche est une h=journée crucial pour la Première ministre Theresa May - et pour l'Union européenne. | MATT DUNHAM / AFP


Ouest-France
Modifié le 25/11/2018 à 10h55
Publié le 25/11/2018 à 09h11

Lire le journal numérique
 ÉCOUTER

Recevez 
l’info matinale
Chaque matin, recevez l'essentiel de l'actualité nationale et internationale



OK




Partagez

  • [size=34] FACEBOOK[/size]

  • [size=34] TWITTER[/size]

  • [size=34] MESSENGER[/size]

  • [size=34] LINKEDIN[/size]

  • [email=?to=&subject=Un%20article%20sur%20Ouest-France.fr%20vous%20a%20%C3%A9t%C3%A9%20conseill%C3%A9&body=Bonjour%2C%0A%20%20%20%20Je%20pense%20que%20cet%20article%20pourrait%20vous%20int%C3%A9resser%20%3A%0A%20%20%20%20Brexit.%20Les%20Europ%C3%A9ens%20pr%C3%AAts%20%C3%A0%20sceller%20aujourd%E2%80%99hui%20un%20divorce%20historique%20avec%20le%20Royaume-Uni%20-%20https%3A%2F%2Fwww.ouest-france.fr%2Feurope%2Fgrande-bretagne%2Fbrexit%2Fbrexit-les-europeens-prets-sceller-aujourd-hui-un-divorce-historique-avec-le-royaume-uni-6089888][size=34] EMAIL[/size][/email]




Recherchez

La Première ministre britannique Theresa May va rencontrer ce dimanche les Vingt-Sept lors d’un Conseil européen extraordinaire pour entériner les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. « Nous resterons partenaires et amis » avec le Royaume-Uni après le Brexit, a déclaré le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier, ce dimanche, à son arrivée au sommet européen de Bruxelles.
Les dirigeants des pays européens se retrouvent ce dimanche à Bruxelles lors d’un sommet spécial pour approuver un accord historique sur le retrait britannique de l’UE - le Brexit -, qui offrira un « avenir meilleur » au Royaume-Uni, selon sa dirigeante Theresa May.
Ce « traité de retrait » inédit, négocié dans la douleur pendant 17 mois entre Londres et Bruxelles, devra toutefois encore passer l’épreuve de la ratification du Parlement européen et surtout celle du parlement britannique avant d’entrer en vigueur le 29 mars 2019.
« Il s’agit d’un accord pour un avenir meilleur, qui nous permet de saisir les opportunités qui nous attendent », a plaidé dans un texte publié dimanche la Première ministre britannique, arrivée dès samedi soir à Bruxelles.
Le sommet, menacé par un bras de fer sur l’avenir de Gibraltar réglé à la dernière minute, verra d’abord les dirigeants des pays de l’UE se réunir à 27 dimanche matin, sans le Royaume-Uni, pour approuver le traité de divorce, un pavé de près de 600 pages.
Ils approuveront également une « déclaration politique », jointe au traité, pour ébaucher la future relation « ambitieuse » qu’espèrent nouer les deux parties à l’avenir, avant que Mme May ne se joigne à eux pour marquer symboliquement leur accord à tous.
« Les amis resteront des amis, jusqu’à la fin », a tweeté samedi soir le président du Conseil européen, Donald Tusk, avant un entretien avec la dirigeante conservatrice, citant une chanson du chanteur Freddie Mercury.

[size=39]« Meilleur compromis »

« Personne n’a voulu vaincre personne, nous étions tous à la recherche d’un accord juste et équitable. Et je crois que nous avons enfin trouvé le meilleur compromis possible », a-t-il écrit dans la lettre d’invitation au sommet, se réjouissant que les 27 aient « passé le test de l’unité et de la solidarité ».
Cette unité s’est toutefois fissurée ces derniers jours, quand l’Espagne a fait planer la menace d’une annulation du sommet si elle n’obtenait pas des garanties écrites sur le sort de Gibraltar. Après des négociations sous pression, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a toutefois estimé samedi après-midi avoir obtenu satisfaction
Madrid a reçu des garanties écrites de la part de l’UE pour disposer d’un droit de veto sur tout futur accord entre l’UE et le Royaume-Uni concernant Gibraltar, un territoire britannique situé à l’extrême sud de la péninsule ibérique, et dont l’Espagne revendique la souveraineté.
Et l’Espagne estime aussi avoir reçu une assurance suffisante par les autorités britanniques que de futurs accords de Londres avec l’UE n’engloberaient pas de manière automatique Gibraltar.
« Je suis fière que Gibraltar soit britannique, je resterai toujours au côté de Gibraltar », a toutefois insisté Mme May samedi, assurant que la position du Royaume-Uni sur la souveraineté du territoire « n’a pas changé et ne changera pas ».

[size=39]« Colonie de l’UE »[/size]

D’autres États membres avaient soulevé des inquiétudes lors de la fin des négociations et demandé des garanties supplémentaires dans certains domaines, comme celui des futurs droits de pêche dans les eaux territoriales britanniques.
Ce sujet, cher à la France, n’a pas été résolu dans le traité de retrait, qui prévoit qu’il faudra conclure un accord au plus tard d’ici à la mi-2020. Mais « il y aura une déclaration dans le procès verbal du Conseil européen qui affirmera que c’est un sujet prioritaire » pour les 27, a indiqué une source diplomatique.
Cette déclaration abordera aussi d’autres questions sur lesquelles les 27 s’engagent à faire preuve de « vigilance » vis-à-vis de Londres dans la mise en œuvre de leurs accords, comme celui de la « concurrence loyale » nécessaire dans le domaine économique.
L’UE et le Royaume-Uni ont mis 17 mois à s’entendre sur le « traité de retrait » du Royaume-Uni et la « déclaration politique » qui fixe le cadre de leurs relations post-Brexit, notamment sur le plan commercial.
L’accord de retrait règle notamment la question de la facture que devra payer Londres à l’UE, sans la chiffrer, et prévoit une solution controversée pour éviter en dernier recours le retour d’une frontière physique entre l’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord.
Cela va faire de l’Irlande du Nord « une colonie économique de l’UE », a une nouvelle fois fustigé depuis Belfast samedi l’ex-ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, donnant un aperçu des moments difficiles qui attendent Theresa May pour défendre l’accord au Royaume-Uni.
« Nous resterons amis »
« Nous resterons partenaires et amis » avec le Royaume-Uni après le Brexit, a en tout cas déclaré le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier, ce dimanche à son arrivée au sommet européen de Bruxelles destiné à approuver l'accord de divorce avec Londres. 
M. Barnier a souligné que, lors de négociations « très difficiles et complexes », il avait travaillé « avec, jamais contre le Royaume-Uni ». Il a appelé « chacun à désormais prendre ses repsonsabilités », alors que le résultat du vote du parlement britannique sur l'accord de Brexit demeure très incertain.[/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 11:02

[size=39]L'arrondi jusqu'à 5 centimes bientôt obligatoire pour les paiements en espèces[/size]

SAUVEGARDER

Recommander
[url=https://twitter.com/intent/tweet?text=L%27arrondi jusqu%27%C3%A0 5 centimes bient%C3%B4t obligatoire pour les paiements en esp%c3%a8ces&url=https://www.7sur7.be/7s7/fr/1537/Consommation/article/detail/3495460/2018/11/23/L-arrondi-jusqu-a-5-centimes-bientot-obligatoire-pour-les-paiements-en-especes.dhtml&via=7sur7]Tweet[/url]


Par: rédaction 
23/11/18 - 17h44©️ photo news.

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un projet d'arrêté royal rendant obligatoire l'arrondi jusqu'à 5 centimes pour les paiements en espèces, a annoncé le vice-Premier ministre et ministre de l'Economie, Kris Peeters, à l'initiative de la mesure.

Depuis 2014, les commerçants ont la possibilité d'arrondir le montant total dû par le client. Il ne s'agissait pas d'une obligation et ce n'était possible qu'en cas de paiement en espèces, rappelle le ministre. 

A la demande des commerçants, les règles ont été assouplies en 2015. La possibilité d'arrondissement a été étendue à tous les paiements qui se font en présence physique simultanée du commerçant et du consommateur, indépendamment du moyen de paiement que le consommateur utilise (en espèces ou par paiement électronique). Malgré cet assouplissement, peu de commerçants font usage de cette règle. Selon une enquête du SNI, à peine trois commerçants sur 10 procèderaient à l'arrondissement. 

Le gouvernement a donc décidé, avec le soutien des organisations des commerçants Comeos, Unizo et UCM, d'introduire un arrondissement obligatoire pour les paiements en espèces. "Les petites pièces de 1 et 2 centimes d'euro suscitent souvent un embarras pour de nombreux commerçants et consommateurs. Ces pièces sont souvent amassées dans des tirelires au point que cela s'est même traduit par une pénurie il y a quelques mois", justifie Kris Peeters, cité dans un communiqué. 

En moyenne, le consommateur payera la même chose 
La règle est la suivante: 1 et 2 cents seront arrondis à 0, les 3 et 4 cents arrondis à 5 cents, 6 et 7 cents arrondis à 5 cents; 8 et 9 arrondis à 10. L'arrondissement se fera toujours sur le montant total. Tant le montant arrondi que le montant non arrondi devront être repris sur le ticket de caisse. Les arrondis se faisant vers le haut ou vers le bas, en moyenne, le consommateur payera la même chose. 

Cet arrondissement obligatoire entrera en vigueur au 1er décembre 2019. Une campagne d'information sera organisée et l'Observatoire des Prix suivra les éventuelles conséquences de l'arrondissement obligatoire. 

Pour les paiements électroniques, il n'y a par contre aucun changement: les commerçants ont la possibilité, comme cela est déjà le cas à l'heure actuelle, d'arrondir jusqu'à 5 centimes, mais ils n'y sont pas obligés.





 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 11:02

[size=15]Dimanche 25 novembre 11:02[/size]


La météo
À 9 heures 00 : Le ciel est généralement très nuageux avec, en beaucoup d'endroits, de la brume ou du brouillard (visibilité parfois inférieure à 500 m). Les températures sont comprises entre 0 et 2 degrés en Ardenne, et entre 2 et 5 degrés ailleurs, sous un vent faible à parfois modéré de secteur est à nord-est.


1234567
[size][size]

Prochaines heures

Le ciel restera très nuageux avec encore de la brume ou du brouillard. Vers la mi-journée, nous prévoyons graduellement de faibles pluies sur l'extrême sud du pays (province du Luxembourg).[/size]

Actualité



20 novembre 18

Une collaboratrice de l’IRM obtient son doctorat

Le 12 Octobre 2018, Veerle De Bock, collaboratrice de l’IRM, a obtenu son doctorat à l’Université...
[/size]

[size][size]

14 novembre 18

Avertissements météorologiques nouvelle formule

L’IRM a légèrement modifié son système d’avertissements...
[/size][/size]

[size][size]

07 novembre 18

Lancement du satellite météorologique polaire MetOp-C réussi

[/size][/size]

[size=22]Aujourd'hui

[/size]





[size=32]2-3 bf[/size]







Avertissements
[size][size]
[/size]

Prochains jours

[/size]




[size]
Côte
[size=10]Ostende, Knokke-Heist, Nieuport, La Panne, ...

[/size][/size]





3°/6°



4°/11°
[size][size]
Centre
Bruxelles, Liège, Charleroi, Nivelles, Namur, Mons, Anvers, Gand, Louvain, Malines, Courtrai, ...

[/size][/size]




2°/6°



4°/10°
[size][size]
Campine
Turnhout, Hasselt, Genk, Heist-op-den-Berg, Brasschaat, Mol, ...

[/size][/size]





1°/5°



3°/9°
[size][size]
Ardenne
NeufChâteau, Marche-en-Famenne, Bastogne, ...

[/size][/size]





-1°/2°



1°/7°
[size][size]
Lorraine belge
Arlon, Virton, ...

[/size][/size]





0°/4°



1°/8°
[size]

En savoir plus

[/size]

  • La météo sur votre smartphone grâce à l'IRM
    [url][/url]
  • Quelle est la différence entre une averse et de la pluie?
    [url][/url]
  • La météo sur votre site web?
    [url][/url]
  • La météo sur votre smartphone grâce à l'IRM
    [url][/url]
  • Quelle est la différence entre une averse et de la pluie?
    [url][/url]


123
[size]

Newsletter

Recevez un e-mail 2 fois par an, pour rester au courant de :
[/size]

  • notre actualité
  • nos actions
  • nos projets en cours.

[size][size]
Inscrivez-vous en introduisant votre adresse mail dans le champ ci-dessous et cliquez sur la flèche.[/size][/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Ives le Dim 25 Nov - 15:43

Les Européens entérinent leur divorce "tragique" avec le Royaume-Uni

Le Vif
25/11/18 à 10:43 - Mise à jour à 11:48

Source: Belga

Les dirigeants européens ont donné leur feu vert dimanche à l'accord historique sur le départ du Royaume-Uni de l'UE, un divorce qualifié de "tragédie" par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker après une relation houleuse de plus de 40 ans.


  • 2Fois partagé


  • Partager sur Facebook

  • [url=https://twitter.com/share?url=http://www.levif.be/s/r/c/1058425&text=Les Europ%C3%A9ens ent%C3%A9rinent leur divorce "tragique" avec le royaume-uni&via=LeVif]Partager sur Twitter[/url]

  • Partager sur Google+

  • [url=http://www.linkedin.com/shareArticle?mini=true&url=https%3A%2F%2Fwww.levif.be%2Factualite%2Feurope%2Fles-europeens-enterinent-leur-divorce-tragique-avec-le-royaume-uni%2Farticle-normal-1058425.html&title=Les Europ%C3%A9ens ent%C3%A9rinent leur divorce "tragique" avec le royaume-uni&source=LeVif]Partager sur LinkedIn[/url]





  • Lire plus tard

  • Imprimer


© reuters

Les 27 ont "endossé l'accord de retrait et la déclaration politique sur les futures relations" entre les deux parties, a annoncé sur Twitter le président du Conseil européen Donald Tusk, environ une demi-heure seulement après l'ouverture d'un sommet extraordinaire à Bruxelles.
PUBLICITÉ
[size][size]
L'inédit "traité de retrait", négocié pendant 17 mois dans la douleur entre Londres et Bruxelles, devra toutefois encore passer l'épreuve de la ratification du Parlement européen et surtout celle du parlement britannique avant d'entrer en vigueur.
Londres et l'UE vont tenter de nouer la relation "la plus proche possible" avec Londres après le Brexit, est-il écrit dans la courte "déclaration politique" également approuvée dimanche, qui sera jointe au traité de divorce, un pavé de près de 600 pages.
Voir le Royaume-Uni "quitter l'UE n'est pas un moment de jubilation ni de célébration, c'est un moment triste et c'est une tragédie", a déclaré M. Juncker en arrivant au sommet.
"Il s'agit d'un accord pour un avenir meilleur, qui nous permet de saisir les opportunités qui nous attendent", a plaidé de son côté la Première ministre britannique, dans une "lettre à la nation" adressée dimanche aux Britanniques.
"Je crois que Theresa May s'est battue pour un bon accord, et pour l'UE c'est un résultat acceptable", a jugé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, mettant en garde sur le fait que le Royaume-Uni ne doit pas espérer obtenir mieux que l'accord sur la table.
"Fragilité" de l'UE
Les dirigeants européens ont remercié le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier pour avoir su "maintenir l'unité parmi les 27 Etats membres tout au long des négociations" avec Londres.

[/size][/size]
[size][size]

© REUTERS

Le Brexit montre néanmoins que l'UE a besoin "d'une "refondation", a jugé le président français Emmanuel Macron, évoquant "un moment grave". "Cela montre que l'UE a une part de fragilité" et "est perfectible", a-t-il ajouté, estimant que l'accord avec Londres était un "bon accord".
Dans la lettre d'invitation au sommet, M. Tusk a souligné que "personne n'a voulu vaincre personne, nous étions tous à la recherche d'un accord juste et équitable. Et je crois que nous avons enfin trouvé le meilleur compromis possible", se réjouissant que les 27 aient "passé le test de l'unité et de la solidarité".
Cette unité s'est toutefois fissurée ces derniers jours, quand l'Espagne a fait planer la menace d'une annulation du sommet si elle n'obtenait pas des garanties écrites sur le sort de Gibraltar. Avant que Pedro Sanchez estime samedi après-midi avoir obtenu satisfaction.
Madrid a reçu des garanties écrites de la part de l'UE pour disposer d'un droit de veto sur tout futur accord entre l'UE et le Royaume-Uni concernant Gibraltar, un territoire britannique situé à l'extrême sud de la péninsule ibérique, et dont l'Espagne revendique la souveraineté.
L'Espagne estime aussi avoir reçu l'assurance suffisante des autorités britanniques que de futurs accords de Londres avec l'UE n'engloberaient pas de manière automatique Gibraltar.
"Je suis fière que Gibraltar soit britannique, je resterai toujours au côté de Gibraltar", a toutefois insisté Mme May, assurant que la position du Royaume-Uni sur la souveraineté du territoire "n'a pas changé et ne changera pas".
Pêche "prioritaire"
D'autres Etats membres avaient soulevé des inquiétudes dans la dernière ligne droite des négociations et demandé des garanties supplémentaires dans certains domaines, comme celui des futurs droits de pêche dans les eaux territoriales britanniques.
Ce sujet, cher à la France et à l'Espagne entre autres, n'a pas été résolu dans le traité de retrait, qui prévoit qu'il faudra conclure un accord au plus tard d'ici à la mi-2020.
Mais, dans une déclaration annexée aux conclusions du sommet de dimanche, les 27 insistent sur le caractère "prioritaire" du dossier. Ils demandent qu'un accord soit "négocié bien avant la fin de la période de transition" post-Brexit prévue jusqu'à fin 2020 (mais qui pourra être prolongée).
Cette déclaration aborde aussi d'autres questions sur lesquelles les 27 s'engagent à faire preuve de "vigilance" vis-à-vis de Londres dans la mise en oeuvre de leurs accords, comme celui de la "concurrence loyale" nécessaire dans le domaine économique.
L'UE et le Royaume-Uni ont mis 17 mois à s'entendre sur le "traité de retrait" du Royaume-Uni et la "déclaration politique" qui fixe le cadre de leurs relations post-Brexit, notamment sur le plan commercial.
L'accord de retrait règle notamment la question de la facture que devra payer Londres à l'UE, sans la chiffrer, et prévoit une solution controversée pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord.[/size][/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 novembre 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum