Notre Forum

23 novembre 2018

Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Jeu 22 Nov - 23:01

Van Overtveldt: "Il n'y aurait pas de problèmes budgétaires si plus de Wallons et de Bruxellois travaillaient"

Han Renard
22/11/18 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Knack

Selon le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, nos problèmes budgétaires disparaîtraient si davantage de Wallons et de Bruxellois travaillaient. "Qu'est-ce qu'une telle déclaration apporte ?", se demande l'économiste Étienne de Callataÿ.

Alors qu'une nouvelle fois le gouvernement fédéral ne parvient pas à atteindre son objectif d'équilibre budgétaire pour l'an prochain (le déficit est estimé entre 4 et 8 milliards d'euros), certains semblent à la recherche d'un bouc émissaire. Ainsi, Johan Van Overtveldt a déclaré qu'il n'y aurait pas de problèmes budgétaires si Bruxelles et la Wallonie, où le taux d'emploi est considérablement plus bas respectivement (60,6 et 62 %) qu'en Flandre (74,5 %), mettaient de l'ordre dans leurs affaires.
...

Vous





 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 7:01


[size=30]Nicolas Hulot sort de son silence et appelle à être "préoccupé par un sujet qui s'appelle la fin du monde"


AFP Publié le jeudi 22 novembre 2018 à 23h36 - Mis à jour le jeudi 22 novembre 2018 à 23h40

[/size]


293



Taxe carbone ou nucléaire, Nicolas Hulot a tout "assumé" jeudi en sortant d'un silence de trois mois, regrettant malgré tout une "crise" des "gilets jaunes", selon lui "évitable" si le gouvernement avait "entendu" ses suggestions sur l'accompagnement de la transition écologique.
Très attendu sur ce sujet, l'ancien ministre de la Transition écologique qui plaide depuis des années pour l'augmentation de la fiscalité écologique, a défendu sur France 2 la hausse de la taxe carbone dénoncée par les "gilets jaunes". Mais "il faut un accompagnement social digne de ce nom", a-t-il insisté.
PUBLICITÉ

[size]
"Je me suis battu, et notamment les semaines qui ont précédé mon départ, pour qu'on change complètement d'échelle dans l'accompagnement social de la transition énergétique et écologique, avec des propositions concrètes", a-t-il déclaré, confronté aux revendications d'un "gilet jaune" en duplex depuis Saint-Brieuc.
"Je n'ai pas été entendu. On m'a opposé des raisons budgétaires, j'en ai tiré les leçons", a ajouté un Nicolas Hulot très remonté sur le plateau de l'Emission politique. "J'aurais préféré effectivement ne pas avoir eu raison sur le risque d'emballement que l'on connaît".
Alors que l'ancien animateur télé s'était dit soucieux de ne rien faire pour "nuire à ce gouvernement" lors de l'annonce de sa démission, il a botté en touche sur les questions l'incitant à critiquer directement le président Emmanuel Macron. Celui-ci doit annoncer mardi des mesures pour rendre la transitioin écologique plus "acceptable et démocratique".
"La fin du monde"
"Ce qui m'intéresse, ce n'est pas ce qu'on n'a pas fait hier, mais ce qu'on peut faire ensemble, aujourd'hui", a notamment déclaré l'ex-ministre, assurant ne pas regretter sa démission qui, selon lui, a "provoqué une forme de sursaut".
"Non, aucun regret, mais une tristesse car j'avais beaucoup d'espoir dans cette diversité gouvernementale, je trouvais que c'était un gage de succès", a noté celui qui est redevenu la personnalité politique préférée des Français selon des sondages.
Au-delà des "gilets jaunes", les sujets d'actualité liés aux combats de Nicolas Hulot ne manquaient pas, notamment la feuille de route énergétique de la France pour les dix ans à venir qui doit être présentée par le gouvernement prochainement.
Alors que les défenseurs de l'environnement lui avaient reproché d'avoir annoncé à l'automne 2017 le report de l'objectif de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025, il a assumé à nouveau cette décision.
Le passage de 2025 à 2035, "je l'assume car on avait pris trop de retard, et sauf à se mettre dans des problèmes de sécurité d'approvisionnement, ce n'était pas jouable", a-t-il encore dit.
Alors que plusieurs scénarios sont sur la table, il a plaidé pour la fermeture de six réacteurs nucléaires d'ici 2028 en plus des deux de Fessenheim. "Le 50% de nucléaire n'est pas remis en cause, et pour moi c'est un marqueur important".
A deux semaines de l'ouverture de la 24e conférence de l'ONU sur le climat (COP24), il a enfin appelé à être "préoccupé par un sujet qui s'appelle la fin du monde".
Malgré ce retour médiatique et politique, il a assuré qu'il ne soutiendrait aucune liste aux élections européennes de 2019, se disant "disponible (pour agir) mais pas dans le champ politique traditionnel".
Lors d'entretiens réalisés par le journaliste Thomas Sotto pendant un déplacement au pied du plus grand glacier français, la Mer de Glace à Chamonix, l'écologiste est revenu également sur son année de ministre.
Avec Emmanuel Macron, "on n'avait pas le même diagnostic sur l'état de la planète et sur les menaces qui pèsent sur l'humanité. Donc à partir du moment où on n'a pas le même diagnostic, on ne propose pas le même traitement", explique-t-il.
Nommé pour la première fois ministre en mai 2017, après avoir renoncé à une candidature à la présidentielle un an plus tôt, Nicolas Hulot avait dû avaler bien des décisions contraires à ses convictions, malgré certaines victoires symboliques comme l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.[/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 7:02


[size=30]La dernière ligne droite de la négociation du Brexit n’en finit pas


 ABONNÉS OLIVIER LE BUSSY ET M.U. Publié le jeudi 22 novembre 2018 à 21h06 - Mis à jour le jeudi 22 novembre 2018 à 21h07

[/size]



Union européenne Il reste des points de contentieux - Gibraltar et la pêche - à régler avant le sommet de dimanche.
"Les questions de Gibraltar et de la pêche doivent encore être résolues", a admis le porte-parole en chef de la Commission européenne, Margaritis Schinas, jeudi midi. Depuis le début de la semaine, l’Espagne manifeste en effet son mécontentement.
(...)




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 7:04


[size=52]Italie : face aux exigences budgétaires de Bruxelles, la coalition Cinq Etoiles et la Ligue en surchauffe
[size=14]Par Eric Jozsef, correspondant à Rome — 22 novembre 2018 à 15:30
[/size]
[/size]
[size=10]Le Premier ministre italien Giuseppe Conte entre ses deux vice-Premiers ministres, Matteo Salvini (Ligue) et Luigi Di Maio (Mouvement Cinq Etoiles). Photo Filippo Monteforte. AFP
 

Alors que la Commission européenne menace de sanctionner l'Italie pour déficit excessif, les deux partis au gouvernement s'écharpent sur les réponses à apporter.

[/size]

  •  

     Italie : face aux exigences budgétaires de Bruxelles, la coalition en surchauffe


[size][size]
«La lettre de Bruxelles est arrivée ? J’attends aussi celle du père Noël…» Avec ironie, le vice-premier ministre italien Matteo Salvini a choisi officiellement de camper sur ses positions. Les menaces de la Commission européenne de sanctionner l’Italie pour déficit excessif (2,4 % du PIB l’an prochain) n’entament toujours pas, en public, la détermination du leader de la Ligue d’extrême-droite. Au lendemain du rejet par Bruxelles du projet de budget 2019 de la coalition populiste, l’homme fort du gouvernement italien a ainsi assuré jeudi matin : «Nous ne ferons pas marche arrière.» Expliquant que le dérapage des comptes publics viserait à assurer une meilleure justice sociale et à relancer l’économie.
«Je ne suis pas le père Noël, je suis le commissaire aux Affaires économiques et je pense que ces questions doivent être traitées avec respect réciproque, sérieux et dignité», lui a répondu le commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici dans un entretien au Corriere della Sera, ajoutant toutefois que «le dialogue [avec Rome, ndlr] n’est pas une option, mais un impératif». En clair, Bruxelles espère encore que le gouvernement italien reviendra sur ses pas et acceptera d’apporter des corrections avant qu’elle procède au lancement formel de «la procédure pour déficit excessif», laquelle ne devrait pas intervenir avant le début de l’année prochaine. Les sanctions pourraient coûter à Rome jusqu’à 0,5 % de son PIB.

«Il n’y a pas de rébellion envers l’Union européenne»

Les responsables de la Commission comptent notamment sur la préoccupation de plusieurs responsables gouvernementaux pour pousser l’exécutif de Giuseppe Conte à revoir sa copie. Depuis plusieurs semaines, les taux d’intérêts italiens à dix ans sont repartis à la hausse. L’écart avec ceux de l’Allemagne a atteint un taux de 314 points mercredi, ce qui risque de renchérir durablement le coût de financement de la colossale dette italienne, qui dépasse les 131 % du PIB. «Je suis évidemment inquiet», a glissé le ministre de l’Economie Giovanni Tria, considéré comme l’une des colombes du gouvernement.
Le président du Conseil Giuseppe Conte, qui rencontrera samedi soir le président de la Commission Jean-Claude Juncker, a assuré jeudi matin, en signe de bonne volonté : «Nous sommes responsables, il n’y a pas de rébellion envers l’Union européenne.» Ajoutant : «Avec l’Europe, nous avons un objectif commun, à savoir la réduction de la dette.» Selon la presse italienne, les dirigeants du Mouvement Cinq Etoiles (M5S) seraient disposés à faire quelques concessions. Le vice-premier ministre et leader du Mouvement Luigi di Maio aurait laissé entendre qu’il serait prêt à présenter de nouvelles garanties pour assurer que le déficit n’augmenterait pas ultérieurement.
[/size][/size][size][size][size]
En coulisses, la Ligue serait elle aussi prête à faire quelques sacrifices : la très onéreuse modification du système des pensions permettant une diminution de l’âge de départ pourrait être légèrement revue à la baisse. En échange, les proches de Salvini demanderaient que le revenu de citoyenneté soit également corrigé. Ce que les Cinq Etoiles refusent pour l’heure catégoriquement. Entre les deux formations, les tensions se multiplient de jour en jour. D’autant que les électeurs de la Ligue, en particulier les entrepreneurs du nord du pays, commencent à s’inquiéter sérieusement d’une politique économique et d’un bras de fer avec Bruxelles qui risquent de pénaliser durablement leurs activités.[/size][/size][/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 7:05

[size=15]Vendredi 23 novembre 07:05[/size]


La météo
À 5 heures 00 : Ciel assez nuageux avec quelques averses. Sur le sud du pays, temps sec avec de larges éclaircies. On observe de de la brume ou quelques bancs de brouillard, parfois givrants sur le sud du pays.


1234567891011
[size][size]

Prochaines heures

Les averses se déplaceront vers le nord et les éclaircies reviendront à partir du sud. Sur l'est du pays, localement risque de pluies verglaçantes et de plaques de glace. Un peu de brume ou quelques bancs de brouillard, parfois givrants sur le sud du pays, se formeront par endroits.[/size]

Actualité



20 novembre 18

Une collaboratrice de l’IRM obtient son doctorat

Le 12 Octobre 2018, Veerle De Bock, collaboratrice de l’IRM, a obtenu son doctorat à l’Université...
[/size]

[size][size]

14 novembre 18

Avertissements météorologiques nouvelle formule

L’IRM a légèrement modifié son système d’avertissements...
[/size][/size]

[size][size]

07 novembre 18

Lancement du satellite météorologique polaire MetOp-C réussi

[/size][/size]

[size=22]Aujourd'hui

[/size]




 
[size=32]2 bf[/size]







Avertissements
[size][size]
[/size]

Prochains jours

[/size]




[size]
Côte
[size=10]Ostende, Knokke-Heist, Nieuport, La Panne, ...

[/size][/size]




4°/6°


4°/6°
[size][size]
Centre
Bruxelles, Liège, Charleroi, Nivelles, Namur, Mons, Anvers, Gand, Louvain, Malines, Courtrai, ...

[/size][/size]



2°/5°


3°/6°
[size][size]
Campine
Turnhout, Hasselt, Genk, Heist-op-den-Berg, Brasschaat, Mol, ...

[/size][/size]



3°/5°


2°/5°
[size][size]
Ardenne
NeufChâteau, Marche-en-Famenne, Bastogne, ...

[/size][/size]



2°/4°


0°/3°
[size][size]
Lorraine belge
Arlon, Virton, ...

[/size][/size]





2°/6°


1°/4°
[size]

En savoir plus

[/size]

  • La météo sur votre smartphone grâce à l'IRM
    [url][/url]
  • Quelle est la différence entre une averse et de la pluie?
    [url][/url]
  • La météo sur votre site web?
    [url][/url]
  • La météo sur votre smartphone grâce à l'IRM
    [url][/url]
  • Quelle est la différence entre une averse et de la pluie?
    [url][/url]


123
[size]

Newsletter

Recevez un e-mail 2 fois par an, pour rester au courant de :
[/size]

  • notre actualité
  • nos actions
  • nos projets en cours.

[size][size]
Inscrivez-vous en introduisant votre adresse mail dans le champ ci-dessous et cliquez sur la flèche.[/size][/size]




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 11:18


Bonjour ives,

Aujourd'hui : "Ce rêve bleu"

Où l’on découvre comment retrouver l’inspiration.


Atelier de Joan Miró, Majorque, photographie, Succession Miró ©️ ADAGP, Paris 2018, photo : Thierry Chervel
Voir en grand
1956, Majorque. L’artiste Miró s’installe dans son nouvel atelier. Imaginé par son ami l’architecte Sert, il est très spacieux, faisant cent mètres carrés. Le peintre a enfin assez de place pour sortir toutes ses vieilles toiles de leurs caisses de stockage !

Mais Miró a du mal à prendre ses marques dans cet espace. Pire : face à son travail passé, il ne sait plus vers quelle direction aller...


Carl Van Vechten, Portrait de Joan Miró, vers 1935, photographie, Bibliothèque du Congrès, Washington D.C.
Voir en grand
Pourtant il avait tellement rêvé de cet endroit. Miró l’attendait depuis des années, dans l’espoir de pouvoir peindre plus facilement de grands tableaux. Mais rien à faire, il est bloqué, c’est la panne d’inspiration !

Peu après, un voyage aux États-Unis le libère de ses doutes. "[La peinture américaine] m'a montré [...] jusqu'où l'on pouvait aller, au-delà des limites", écrit-il.


Joan Miró, Esquisse, 1960, huile, crayon graphite et mastic sur bois, 50 x 58 cm, collection particulière, Succession Miró ©️ ADAGP, Paris 2018
Voir en grand
À son retour, Miró se sent prêt. En 1960, il se met à multiplier les esquisses, prévoyant de peindre de larges toiles.
Boîtes de cigarillos ou papiers déchirés, tout ce qui lui tombe sous la main lui permet de préparer ses grands projets : "J'ai mis beaucoup de temps à les faire. Pas à les peindre, mais à les méditer".


Joan Miró, Bleu II (2e tableau du triptyque), 4 mars 1961, huile sur toile, 270 x 355 cm, Musée national d'Art moderne - Centre Pompidou, Paris, Succession Miró ©️ ADAGP Paris, 2018
Voir en grand
Puis en quelques jours à peine, il peint trois toiles de 2,70 sur 3,55 mètres. Toutes sont terminées le même jour, le 4 mars 1961.

Pour Miró, c’est l’aboutissement de tout son travail passé. On y retrouve d’ailleurs d’étranges formes emblématiques de son style.


Joan Miró, Triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III, 4 mars 1961, huile sur toile, 270 x 355 cm, Musée national d'Art moderne - Centre Pompidou, Paris, Succession Miró ©️ ADAGP Paris, 2018
Voir en grand
Pourquoi avoir choisi du bleu pour le fond ? Cela n’a rien d’un hasard : Miró est attaché à cette couleur depuis longtemps...

Déjà, trente ans plus tôt, l’une de ses toiles indiquait que le bleu était "la couleur de [ses] rêves" !


En savoir plus sur l'exposition Miró
Pour en savoir plus :

Rapporter un peu de Miró chez soi, après la visite de l’exposition que lui consacre le Grand Palais à Paris ? C’est ce qu’Artips et les Boutiques de musées vous proposent !

Et en plus, chez Artips, on est heureux de vous offrir un code magique pour profiter d’une réduction de 20%* sur la boutique en ligne, y compris la collection Miró : papeterie, cadeaux, carnets bleus …

Prêts ? Le voici : ARTIPSBDM. Mais attention, le charme expire le 2 décembre !

*Hors livres, lithographies en édition limitée Miró et frais de port

Pour recommander cet Artips :




 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 11:20





 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Ives le Ven 23 Nov - 11:20





 
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas s'inquiéter ne sert à rien
http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=273235        
http://ives.boosterforum.com 
 http://yvesengelen.boosterforum.com
avatar
Ives
Admin

Messages : 5446
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 68
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23 novembre 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum